Findom et domination financière

Dans cet article, vous allez voir ce qu’est que le findom. Sachez que le site Panty-Place vous permet de vous lancer également dans le findom. Pour cela si vous êtes une Miss, créez votre compte en cliquant ici.

C’est une expérience de plus en plus populaire dans le monde, mais bien plus exercée en Angleterre, liant fétichisme et argent.
Ayant quelques similitudes avec les “ MoneySalves – MoneyMiss “ tout en retirant le côté sexuel de l’expérience, le “Findom” est l’abréviation de ” Financial domination ” qui désigne au plus précis, une relation de domination financière.
Cela se pratique par simple transactions bancaires, entre le soumis nommé “ les cochons payeurs “, “ fidèles partisans “, “ perdants “, voir, les “ pig “ en Angleterre.
Oubliez le sexe dans cette histoire-là, l’excitation ne se ressent pas dans le pantalon, mais uniquement de manière psychique.
Les dominatrices, plus communément appelées les “ Déesses “, “ Reines “, prennent plaisir à dominer ces hommes, ainsi que leurs comptes en banque, et pour le montant, tout dépend du moment.
Cela peut être une grosse somme, de petites, de simples achats tel que des vêtements, des sacs, des chaussures, un parfum…
Les soumis éprouvent du plaisir à satisfaire ces femmes en regardant leurs comptes se vider petit à petit.
Certains ressentiront le plaisir d’offrir, d’autres celui de voir tout cet argent se faire dépenser sur ordre des Déesses, tout dépend du soumis.
Ils peuvent dépenser leur argent par un simple pot commun, paypal, ou avec des achats d’objets via des Wishlist déposées par ces femmes.

Le Findom, c’est quoi ?

Les Déesses, voir les Reines, dominent les “ perdants “ – “ esclaves “, en demandant de l’argent, des achats via certaines plateformes internet, tel que Paypal ou Amazon, avec en retour, leurs simples satisfactions.
Ces femmes n’envoient aucune photo d’elles nues, aucune compensation à titre sexuel, et ils n’en veulent pas !
Ce jeu de pouvoir, n’est qu’une emprise psychologique, comme toute relation basée sur une dynamique de pouvoir, l’un domine et l’autre s’exécute pour leur plus grand plaisir.
Certaines dominantes avoueront gagner plus de 2 000 euros par semaine, voir même bien plus pour d’autres, et le “Findom” devient de plus en plus populaire avec les années.
Celles-ci sont les seules maîtresses du jeu, certaines décident de fixer quelques limites, une ou deux règles que les soumis n’auront jamais à dépasser.
Cette relation de “ domination financière “ est basée sur la domination, mais pas que ! Il ne faut pas oublier qu’il y a une grande confiance l’un envers l’autre, un grand respect est obligatoire dans ces relations, et comme chaque pratique, tout dépend des envies, de la volonté ou des limites de chacun.
Ce jeu psychologique est une véritable addiction pour certains soumis, qui expliquent ne plus pouvoir se passer du sentiment qu’ils éprouvent, ils jouissent mentalement de leur soumission à leurs Déesses.

Beaucoup ont longtemps pensé que c’était de l’abus de faiblesse, et moralement inacceptable, et pourtant, aucun homme n’est maltraité dans cette histoire !
Ils ressentent un plaisir particulier, que nulle autre expérience ne serait certainement pas capable d’égaler.
Chacun y trouve un son compte, son bonheur au final.

Pourquoi est-elle de plus en plus populaire ?

Findom

Le Findom est une pratique qui ne nécessite pas d’expérience sexuelle à coup de latex et de fouets, ni de photographier ses pieds sous tous les angles.

Vous n’avez pas besoin de sortir de chez vous, ni de poser nue devant un objectif, et encore moins de posséder des diplômes incroyables.
Certaines étudiantes ont besoin d’argent pour payer leurs études, rembourser de nombreux crédits, ou tout simplement pour vivre lorsque les temps sont durs.
Et d’autres, prennent simplement un malin plaisir à dominer ses hommes à vidant leurs bourses petit à petit !
Quel meilleur métier que de se sentir supérieur, dominant les hommes, et prenant un plaisir incroyable à dépenser de l’argent que nous ne possédons pas ?
C’est un échange de bon procédé, et chacun y trouve son bonheur.

Certaines relations seront basées sur un appel téléphonique chaque mois pour résumer les dépenses, parler simplement de l’avancement, des ressentis de l’un et de l’autre, tout en gardant en tête cette relation dominant/soumis.
D’autres, préféreront avoir un appel par jour, par semaine, ou un simple récapitulatif par mail, ou réseaux.

Le profil type d’une Déesse ?

Elles sont jeunes la plupart du temps, bien que la pratique n’ai pas d’âge particulier, et ont une image particulièrement soignée.
Elles sont pleines de charisme, d’assurance et d’élégance, elles possèdent un style vestimentaire particulier, certaines aiment porter de la résille sur leurs photos, et connaissent très souvent la façon de dominer correctement les hommes sur le bout des doigts.
Elles savent vous faire rêver, et vous faire dépenser de l’argent avec de simples phrases, quelques photos subjectives sans jamais dévoiler sur leurs profils en ligne.

Comment devenir une Déesse dans l’expérience du Findom?

Devenir une Reine n’est pas simple, et il faut travailler sur soit même, ajuster certains côtés de sa personnalité, personnaliser ses réseaux et ce que les “ pig “ verront de vous.
Oubliez vos manières de petites filles, et devenez une femme, profitez du pouvoir qu’ils vous octroient, et dominez-les sans remords ! Ils adorent ça !
Une dominatrice se doit alors d’être une femme exceptionnelle, hors du commun, elles doivent savoir se montrer inaccessible.
Posséder une image différente de celles des autres.
Ressembler aux autres femmes ne jouera pas en la faveur de la future Déesse, bien loin de là, il faut savoir sortir du lot, se créer un personnage, devenir un petit tirant, et sentir que l’on domine le monde.
Avoir sa propre façon de parler, communiquer avec ses esclaves financiers, c’est savoir parler avec certains, en ignorer d’autre, s’adapter à leurs envies qui seront certainement différentes les uns des autres, sans jamais dépasser le plaisir psychique, mental d’une dépense d’argent à votre égard.
Certaines Déesses ont un règlement bien strict laissé sur leurs profils, Twitter, Instagram, Facebook…
Comme par exemple :

  • Envoyer une offrande entre 5 € et 25 € avant d’envoyer un message pour prouver son engagement,
  • Préciser dans ses premiers messages son salaire et combien il peut offrir chaque mois,
  • Ce que l’esclave recherche exactement,
  • Gagner la confiance de la dominatrice en explorant ses fantasmes, en demandant régulièrement comment rendre sa reine heureuse,
  • Apprécier sincèrement la relation Déesse-Cochon payeur.

Créer un compte sur un de ces nombreux réseaux sociaux, en utilisant une jolie photo de profil, une description avec une phrase d’accroche pour vos futurs soumis, ainsi que des postes en relation avec le Findom.
Utilisez des Hashtag qui vous feront connaître et trouver par certains, certains sont très connus comme sur Twitter avec le @FemdomFrance, ou sur Instagram avec #Dominatrix, #Findom…
Vous aurez toujours moyen de récolter et trouver des esclaves sur les réseaux sociaux, peu importe celui que vous déciderez d’utiliser.
Certaines déesses, utilisent bien évidemment des sites porno, d’autres des sites créés par leur propre imagination, dédié uniquement à ce plaisir-ci qu’est le findom.
Plusieurs groupes Facebook ont été créés par des dominatrices en recherche de “ cochons payeurs “, et d’autres sont à l’inverses, des payeurs cherchant des déesses, prêtes à les dominer.

Certaines Reines précisent sur leurs comptes ” Pas d’offrande, pas d’intérêt “, et même si elles ne sont pas très élevées, beaucoup sont prêt à payer juste pour une communication.

Il vous faudra une grande confiance en vous, adopter un certain charisme, et ce pouvoir de domination, vous devrez savoir discuter avec ces hommes de manière ferme, ou plus tendre.
Discutez rapidement de ce qu’il est prêt à offrir chaque mois, pour vous mettre d’accord, définissez les règles du jeu, et ce qu’elle sera, et pas.
Il ne faut pas que le jeu vous dépasse, que vous estimiez à un moment ou à un autre, qu’il est le roi de ce jeu d’échec.
Vous êtes la Reine lorsqu’il n’est qu’un pion, le final de ce jeu est de ne pas se faire prendre, jouez correctement, et vous gagnerez la partie.

Apprenez à vous faire respecter, dans ce monde et dans cette expérience, le respect est primordial.
Apprenez à écrire ce qu’ils veulent entendre lors d’un poste instagram, certains apprécieront que vous soyez une déesse dominatrice avec une forte estimation de vous-même, tandis que d’autres attendront plus de lire une phrase montrant votre côté forte dominante.

Pour conclure tout ça, devenir une déesse est un travail de tous les jours, une organisation parfaite.
Et après quelques années, quelques mois seulement pour les plus connues désormais, obtenir de très grosses sommes, gardées sur un compte en banque leur aura permis d’ouvrir des magasins, chaîne de vêtement, et autres.
Elles possèdent désormais des voitures payées intégralement par les esclaves financiers, et d’autres auront une armoire pleine de vêtements, de cadeaux de ceux-là.
Organisez vos comptes en banque, et ayez des objectifs, n’oubliez pas le “Pourquoi” vous faites ce métier-ci, et pas un autre.

Un dernier conseil avant de vous lancer, renseignez-vous au maximum sur la façon dont ce jeu sexuel se joue.
Se lancer à corps perdu n’est pas une bonne idée, bien loin de là, il faut savoir ce que l’on s’apprête à lancer.
Soyez sûres de ce que vous voulez, sans jamais réaliser quelque chose que vous ne voulez pas faire, pour le simple plaisir de votre soumis, vous dominez la partie.