Vends ta culotte sur Panty Place !

Vous recherchez un site internet pour vendre vos culottes et vos autres sous-vêtements ? Vous avez la possibilité de le faire sur Panty-Place. Découvrez ici le concept de vendre ses culottes. Toi aussi vends ta culotte ! Sur Panty-Place, tu peux aussi acheter des culottes et autres !

Si tu es une fille et que tu souhaites vendre tes culottes et autres sous-vêtements, rien de plus simple, clique-ici.

Si tu es un mec qui souhaite acheter auprès des filles, tu peux t’inscrire en cliquant-ici.

Depuis quelques années, début des années 1990, un nouveau business est né au Japon, le « burusera » ce qui signifie le fait de vendre des culottes qui ont été portées par des étudiantes.
À Tokyo au milieu des années 90, trois hommes décident d’implanter une centaine de distributeurs automatiques dans les rues dans l’optique de vendre des sous-vêtements déjà portés et destiné à un public de fétichistes.
En 2004, l’affaire des trois hommes s’effondre à la suite d’une loi interdisant les mineures de vendre leurs petites culottes portées.
Le fétichisme des sous-vêtements n’est nul autre que la recherche de plaisir à la vue, le toucher ou l’odeur d’un sous-vêtement porté par une femme, connue ou pas.
Le désir érotique naît alors par la possession de ce tissu, par le fait de le porter, ou tout simplement d’y toucher.
Ils recherchent tout autant les uniformes, les chaussettes et autres effets personnels, afin de se rapprocher de l’effet escompter.

Ce phénomène séduis de plus en plus dans les pays Anglo-saxons et notamment aux Etats-Unis, et peu à peu les femmes se sont mises à vendre leurs culottes sur « Reddit» ou « Twitter», désormais quelques groupes Facebook se sont mis à voir le jour, réunissant entre 200 et 800 personnes.
Récemment, cette nouvelle tendance s’est mise à s’étendre en France, et de nouveaux sites permettent aux filles de vendre leurs sous-vêtements et notamment leurs culottes.
De vulgaires chaussettes, jusqu’à des bas, des strings, des leggings ou encore des shorts, vous trouverez forcément chaussure à votre pied. Et quand on entend l’expression « vends ta culotte », cela designe en réalité de nombreux types de vêtements.

Pourquoi vendre ses culottes ?

Vendre ses sous-vêtements portés après plusieurs jours de règles, de masturbation intense, d’orgasmes, est, à ce jour, devenue une mine d’or !
Une véritable façon de gagner de l’argent, facilement, sans pour autant passer par la prostitution, les Webcam ou les appels téléphoniques coquins.
La demande ne cesse d’augmenter, les petites annonces d’offres se font de plus en plus populaire.
Pour arrondir les fins de mois, « Panty Place » et ses vendeuses vendent les dessous pour 10 € à plus de 200 €, certaines femmes affirment d’ailleurs avoir fait de la vente de sous-vêtement un business à pleins temps. Si tu vend ta culotte, tu pourras également avoir de l’argent par ce moyen là.
Qu’elles soient en coton, en dentelle, en lycra, synthétique, que ce soit des shorty, des strings, des culottes de grand-mère, ou encore des Tangas, avec ou sans motif, avec de vulgaires bout de ficelles, peu importe votre genre de dessous, votre genre de fantasme, chaque souhait sera réalisable.

Vendre ses culottes portées, ou vends ta culotte comme on dit, est un moyen de rencontrer des gens ayant pour objectif, but, fantasme les mêmes que vous.
Discuter avec ces hommes de vos aventures dans ses tissus si particulier, y laisser votre empreinte, votre identité, un moment dédié personnel et unique à vous-même.
Certains écouteront avec plaisir l’histoire de cette culotte à pois, d’autres prendront plaisir à garder le secret de ce string en dentelle noir.
Il suffit parfois de ne pas porter de cup, de serviette, de tampon ou d’éponge hygiénique sur la fin de vos règles pour satisfaire le fantasme d’un homme.

Vendre des culottes, n’est nul autre qu’un échange de bons procédés entre deux parties intégralement gagnant. Si tu vends ta culotte, tu vas pouvoir vivre de nouvelles sensations !
Situation excitante dans les deux camps, une relation intime liée uniquement par un bout de dentelle, un achat/vente sans aucun relationnel.
Le monde virtuel est assez vaste pour combler et assouvir le moindre désir, et si avant les années 2000 ce phénomène était encore inconnu ou tabou en France, il ne l’est plus pour le plus grand plaisir de messieurs !
Les hommes ont des raisons particulières d’acheter à une femme plutôt qu’à une autre.
Ils auront tendance à plus acheter à une femme agréable et sympa, qu’à une femme parce qu’elle est drôle ou libre.

Deviens vendeuse sur Panty Place et vends ta culotte

Pour les vendeuses, nombreux sont les avantages que procure la vente de leurs culottes souillés. Vendre des culottes sales est un moyen très facile afin de gagner de l’argent. En effet, il suffit de porter la culotte assez longtemps pour qu’elle sente assez puis la prendre en photos et ensuite le poster sur le site et attendre les messages des clients. Ainsi, vends ta culotte sur internet pour te faire un véritable complément de revenu. Vendre ses culottes usagées est aussi avantageux dans la mesure où le système de vente est très sûr c’est-à-dire que les vendeuses ne risquent pas d’avoir à révéler son identité pour pouvoir vendre leurs culottes avec un système de magasin classique. La vendeuse peut très bien vendre sa culotte dans l’anonymat total. Le meilleur avantage que les vendeuses peuvent en profiter aussi c’est que ce sont elles-mêmes qui fixent le prix de la culotte comme elles veulent. La vendeuse tire aussi un avantage dans la vente de sa petite culotte sale parce qu’il n’y a aucun frais de transaction. En plus de cela, la vente de culotte souillée est avantageuse dans la mesure où il y a toujours de nouveaux clients et acheteurs de façon quotidienne. En outre, la vente de culotte sale permet à la vendeuse d’avoir sa propre boutique de culotte en ligne propre à elle-même et surtout selon sa manière personnelle de vendre ses culottes. Les évaluations et les commentaires sur le site est comme une sorte de récompense pour la qualité du service du côté de la vendeuse.

La vente des culottes usagées est aussi très bénéfique pour les acheteurs. Ils peuvent profiter de quelques messages et chatter avec la vendeuse à propos de la culotte et sa saleté en plus du fait d’acheter la culotte. La vente est pratiquement toujours accompagnée de tchat, de jolies petites photos pour satisfaire l’acheteur. L’acheteur a également un avantage sur la vente car le marché est rempli de petites annonces. Aussi, le site a un fonctionnement où il y a déjà une liste de classement des utilisateurs et tous les acheteurs sont en mesure de consulter l’avis des membres à propos des ventes de culottes sur le site. Par ailleurs, les acheteurs peuvent être rassurés dans le cadre de la confidentialité. L’acheteur peut décider de se rendre sur le site et d’acheter une culotte sale sans que personne ne le sache. De plus la vente se fait avec un système vraiment sécurisé et antifraude. Pour les acheteurs, les évaluations ainsi que les commentaires permettent de savoir vers quelles vendeuses se tourner, comme un guide pour se repérer et savoir à qui ou bien où aller pour avoir une culotte souillée de bonne qualité.

Pourquoi acheter des culottes auprès des femmes ?

Vends ta culotte

Réaliser un fantasme avec une inconnue, obtenir une culotte de cette femme qui vous plaît tellement, l’odeur singulière de la femme vous attire, l’échange d’un sous-vêtement ayant vécu un instant intime, pour le revivre à travers vous.
Le processus est un jeu particulièrement pervers, mais tout aussi personnel et particulier.
La culotte en elle-même n’est pas intéressante, n’est-ce pas ? C’est l’histoire, son vécu, son aventure au plus près de l’intimité de la femme qui la rend si particulière, si sollicitée.
Assouvir un désir, une soif de sentir chacune de ces odeurs si particulières d’une femme à une autre, lors d’une séance intensive de sport, une journée de travail lambda, ou une série d’orgasmes intenses.
Chaque femme a une odeur propre à elle-même, la curiosité de l’homme éveille l’excitation mentale, physique, juste à l’idée d’acheter une nouvelle odeur, une nouvelle façon de se donner du plaisir.
Rester caché, tout en partageant l’intimité d’une personne loin de nous, être chacun de son côté et pourtant sentir l’autre, sentir l’exclusivité sur cet objet, sentir la douceur de la soie ayant caressé cette femme pendant plusieurs heures, plusieurs jours, ou plusieurs semaines.
C’est un moyen facile de ressentir un certain contact avec un sexe, une paire de seins, de fesses, sans pour autant réellement y avoir un réel accès.
Tout se passe dans la tête, dans le mental, se monter un film tout un scénario sur ce shorty que possédait une jolie brune, bien au chaud chez lui, l’acheteur aura tous les droits, d’imaginer et de rêver ce qu’il veut à propos de celle-ci.

Un concept de plus en plus populaire

En fait, la plupart des hommes aiment le parfum d’une femme au naturel sans ajouter de l’eau de parfum ou d’autres artifices. Ils affirment le fait d’aimer l’odeur de la femme en achetant une culotte déjà utilisée par celle-là. La vendeuse doit être capable de porter une culotte propre puis la garder toute la journée ou même plus tout en allant faire une petite marche, en allant à la salle de sport et pratiquer des activités qui va la faire avoir du liquide corporel dans sa petite culotte. La vente est pour tous types de culottes, et peu importe la couleur ainsi que la texture. Vends ta culotte pour faire plaisir à un homme ! La vendeuse doit savoir satisfaire le désir de son client en respectant ce qu’il recherche dans une culotte sale qui est surtout l’odeur.

Une culotte utilisée par une femme est toujours la préférée d’un homme. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le marché est plein de femmes en tant que vendeuses et de nombreux hommes en tant qu’acheteurs. Le concept de la vente de culotte usagée donne la possibilité à la vendeuse de garder son identité de façon anonyme et de retirer son argent dans la discrétion totale et les clients resteront tout aussi anonymes. Ce concept où on vend ta culotte est de plus en plus populaire que ce soit en France ou de manière plus générale en Occident. Certes, comme nous l’avons vu plus haut, ce concept est maintenant courant en Asie (que l’on appelle Burusera au Japon) mais il est fort à parier qu’il soit connu par beaucoup de personnes en France d’ici peu de temps. Vendre ses culottes devient de plus en plus connu.

Vends ta culotte, c’est facile !

Plusieurs plateformes de vente de sous-vêtement en ligne sont disponibles dans chaque pays.
Pour vendre sa culotte, il suffit de poster une petite annonce, d’y expliquer la durée du port ( les culottes les plus achetées auront été portées entre deux et trois jours).
Il suffira de communiquer vos tendres activités avec vos dessous, d’y indiquer un prix, et ce qui doit arriver, arrivera.
Une culotte est vendue aux alentours de 25 € en moyenne sur « Panty Place », mais les prix explosent facilement pour des dessous plus spécifiques que d’autres.
Au final, vendre ses culottes est réellement simple, ne nécessite pas vraiment de temps, ni de budget particulier.
Plusieurs femmes expliquent se faire en moyenne, 2000 € par mois rien qu’en vendant des petites culottes portées quelques jours, avec des tâches par-ci par-là, avec une odeur particulière.
Vendre ses dessous, c’est donner du plaisir, du bonheur à l’acheteur tout en gagnant de l’argent, en arrondissant ses fins de mois, ou augmentant simplement un SMIC.
Offrir de l’attention, du plaisir psychique, physique, réaliser un fantasme, combler une envie, les raisons d’acheter les culottes de certaines femmes peuvent être nombreuses, tout comme de les vendre.
Une femme a d’ailleurs, après plusieurs échanges et ventes après d’un homme, reçu une demande bien spéciale de celui-ci, porter une culotte trois semaines pour une somme astronomique de 5 000 dollars !
De quoi faire des envieuses… !
Pas besoin de dévoiler votre nom, ni même votre visage, pas d’informations personnelles, uniquement ce que vous souhaitez monter, expliquer, et cela, en toute légalité ! Vends ta culotte très facilement sur Internet !

Les réseaux sociaux ont aussi une très grande place dans le marché de la vente de dessous sales, ou déjà portés.
Un mannequin italien connu d’Instagram, a mis en ligne des paires de chaussettes au prix de 92 dollars, et des culottes portées pour plus de 100 dollars.
Sa façon bien à elle de poser dénudée ou en petite tenue sur Instagram permet notamment de se faire davantage désirer, et de dénicher de nouveau acheteur de plus en plus facilement.
Le rôle des réseaux sociaux dans ce nouveau phénomène a une place importante pour se faire connaître, se faire désirer, à base de photos sensuelles, coquines ou d’un simple sourire innocent.

Une femme ceinture noire de taekwondo, passe sont temps dans les salles de sport, postant ses rituels sur snapchat, instagram, s’est mise à vendre ses vêtements de sport après chaque séance.
Aujourd’hui, elle génère des revenus de plus de 12 000 € par ans, ce qui se résume à 1000 € par mois, plutôt un bon cash-flow pour une revente de chaussettes et sous-vêtements sales, non ?

Des hashtag Instagram sont mêmes sortit de nulle part tel que : #culottesale, mais encore, #dirtypanty #culotteusagée #culotteodorante… Et d’autres encore.

Facebook regorge de groupes, de comptes, de pages exclusivement réservées à l’achat et la vente de sous-vêtements sales/usagés. Mais si tu vend ta culotte, autant passer par une plateforme spécialisée qui permettra d’avoir une meilleure sécurité.

Au fond, vendre ses sous-vêtements comme les acheter n’est pas mauvais et c’est pourquoi l’expression « vends ta culotte » est de plus en plus à la mode.
Certaines femmes parlent de honte de revendre leurs dessous, alors qu’elles participent simplement au plaisir psychique, d’un homme fantasmant sur ce genre d’expérience.
Les hommes payent pour un service, banal et quelconque.
Laisser libre cours à son imagination, à base d’une caresse, d’une odeur, d’un frisson, d’un éclat de pensée, le temps d’une micro seconde se laisser rêver, et croire une histoire, racontée non pas par des mots, mais par un ressentit.
Qu’y a-t-il de honteux à se donner du plaisir ? Si le porno n’est pas condamné, ni même jugé publiquement, ni aucune autre pratique sexuelle, la vente et l’achat de dessous sont acceptés aux yeux de la société au même tarif. Ainsi, vend ta culotte sans la moindre appréhension.
Participer à l’épanouissement d’un homme, en utilisant une plateforme telle que « Panty Place », en vendant simplement ses dessous. Car quand tu vends ta culotte, tu fais le bonheur d’un homme !
Participer à l’arrondissement d’une fin de mois difficile d’une femme en achetant ses dessous, partager un moment, un instant avec l’une d’elle, le temps de quelques minutes, le temps d’une odeur.
L’excitation de l’attente du colis, l’imagination débordante.

Acheter des dessous sale, portés une heure ou une semaine, participe à l’abandon total de ses complexes, de ses peurs, s’extasier devant l’un d’eux une minute, dix ou trois heures, dans le but d’être pleinement heureuse de la satisfaction personnelle, de l’orgasme qu’ils vous donneront.

Vendre ses culottes, c’est gagner de l’argent, beaucoup d’argent facilement, vous n’aurez qu’à faire le calcul des prix de vente cités un peu plus haut, comme par exemple 25 € pour une culotte à en vendre trois par semaine, en un mois vous aurez une petite tirelire de 300 €, ce qui n’est pas négligeable ! Ainsi, si toi aussi tu veux gagner de l’argent, alors vends ta culotte !
De quoi vous offrir une nouvelle lingerie, un cercle infini.

En bref, vendre sa culotte et autres sous-vêtements est quelque chose qui est bénéfique pour tout le monde car chacun et chacune y trouve son compte.