Femdom – Domination féminine

A travers cet article, vous allez avoir pourquoi le Femdom, ou domination féminine, est de plus en plus populaire et vous allez voir en quoi cela constitue.

Sur Panty-Place, vous pouvez vous lancer dans le Femdom en toute simplicité et en toute sécurité. Si vous êtes une Miss et que vous voulez vous lancer dès maintenant, cliquez-ici pour vous inscrire.

Vous avez entendu parler du « Femdom » mais sans en connaitre le véritable sens, et sans en connaitre le but.
Le « Femdom » signifie « Female Domination », (la domination féminine), cela signifie que la femme est dominante dans l’enceinte du couple, ou de la vie de tous les jours.

Le « Femdom » est arrivé dans les années 1986, ce qui était plus utilisé dans les films pornographique, dans les scènes de domination d’une femme sur un partenaire soumis. (Masochisme, sadisme, ou discipline…)
Certains femmes adoptent la domination uniquement sexuellement, une fois enfermée dans la chambre la femme devient la supérieur de l’homme, avec des pratiques telles que le BDSM, soumis/dominant.
D’autres apprécieront de l’adapter à leur vie entière, en considérant les femmes supérieures aux hommes à chaque instant.
L’homme deviendrait donc le soumis de sa femme dans son couple.

Le Femdom, un véritable mode de vie

Pour les « female dom », comme pour certains hommes, elle possède un très grand pouvoir vis-à-vis de lui, car c’est elle qui commande du début jusqu’à la fin de l’ébat.
Elle apprécie la douleur et l’humiliation infligée à son homme, avec un plaisir intense, et peu importe comme vous êtes habillés lors de la séance (Latex, cuir, résille, complètement nu…), l’expérience reste à savourer des deux côtés.
Il n’y a pas de relation de « Femdom » bonne ou mauvaise, ni d’expérience néfaste ou positive, elles sont toutes uniques et particulièrement différentes.
Définissez le degré de possession, ce qui est autorisé ou non, si vous êtes des plus curieux et débutants, et au fur et à mesure, laissez-vous porter par un expérience complète où la dominante décide totalement de ce que vous allez subir durant tout le jeu.

Que vous soyez des adeptes du sadisme, du BDSM, de l’humiliation en privé comme en public, dans votre vie sexuelle ou de tous les jours, dans cette expérience, vous éprouverez de nouveau sentiments, de nouveaux moyens d’excitation ou encore de nouveaux fantasmes.
Dans certaines relations de « Femdom extrême », le jeu est poussé jusqu’au bout en gardant cette position de dominante dans la relation de tous les jours.
Les décisions sont prises par la femme, que ce soit le travail, l’argent, les agissements, sorties… Tout est contrôlé par sa femme.
Cela ne signifie pas d’avoir une relation malsaine, surtout si les deux parties discutent, se mettent d’accord sur les termes de l’expérience, l’objectif étant d’être heureux dans sa vie.

Certaines femmes choisissent le « Femdom » comme mode de vie, et d’après les spécialistes, ces femmes auraient voulu très tôt le pouvoir dans leur enfance, voire en ont manqué en grandissant.
Un identité se formant dès le plus jeune âge, dépassant largement le jeu ou l’expérience, au fur et à mesure, elles choisiront des partenaires sexuels comme relationnel soumis pour intégrer parfaitement à son mode de vie.
Le sentiment de puissance, et de contrôle séduit, et plait particulièrement à ces femmes qui en profitent pour l’assumer dans leur façon de s’habiller, elles sont particulièrement sexy pour la plus part.
Les hommes au caractère soumis ont tendance à chercher des femmes ayant un caractère plus fort, des envies de domination, ou tout simplement des femmes dominantes.
Au fond, le « Femdom » a une définition plus une moins ouverte, que chaque individu change et attribut à des comportements différents. Le sens est propre à chacun.

De plus en plus de femmes adaptes du Femdom

Femdom

Les femmes autoritaires de nature, qui aimeront diriger des équipes, se sentir supérieur et retrouver un homme particulièrement soumis à la maison, ou dans son lit, est très satisfaisant.
La pratique est de plus en plus pratiquée de nos jours, les hommes apprécient être souillés et humiliés par des femmes.
Très souvent habillées de résille ou de cuir, l’excitation est particulièrement intense pour les hommes subissant ce genre de « torture », qu’elles soient physique, psychologies.
Les dominantes donneront des ordres, des coups, des souffrances mentales tel qu’une excitation intense avec l’interdiction de jouir, ou des coups de fouets suffisamment fort pour marquer le corps de son soumis sur le long terme.
La souffrance n’est pas obligatoire dans une relation de « Femdom », cette relation peut être basée uniquement sur la domination, les ordres, la soumission de l’autre. Bref, une sexualité à part entière.
Les limites sont fixées, discutées entre les deux parties (si la relation dominant/soumis ne se trouve que dans le côté sexuel), alors si le soumis ne veut pas subir certaines choses trop douloureuses, ou qui lui font peur, la dominante ne le fera pas.

D’autres pousseront ce jeu à l’extrême, avec des supplications à vos pieds, des expériences rabaissantes tel que de marcher à quatre patte une laisse au cou.
Plus douloureux, tel que les gaines, ou les bondages du pénis, des testicules…
Il y a tellement de choses à faire lorsqu’une relation de confiance Femdom est instaurée dans un couple, que ce soit pour l’un comme pour l’autre.
La provocation est très souvent pratiquée dans cette pratique-ci, cela pousse à bout de soumis de ne pas avoir le droit de vous toucher, de l’attacher lors de domination, alors utilisez des objets tel que des plumes, des fouets, des pinces, bougies ou autres…

Les femmes ont toujours été vues comme des soumises aux hommes, qui eux sont considérés dans la vie de tous les jours, intégralement supérieur aux femmes.
En parlant de physique, comme de mental, les hommes sont depuis toujours nos dominants, que ce soit sexuellement au lit ou dans la vie en général.
Ces dernières années, cette époque, les mentalités évoluent, les femmes prennent de l’assurance, et assume d’être ce qu’elles sont, d’aimer ce qu’elles aiment, et ne s’en cachent pas. Les relations sexuelles évoluent donc beaucoup.
Ce n’est pas pour déplaire aux messieurs d’ailleurs !
Elles décident désormais au lit, à la maison, elles dirigent de plus en plus de choses et de moments, le monde change et les mentalités avec.

Pourquoi les hommes aiment la domination féminine ?

Beaucoup d’hommes apprécient être dominés, humiliés, disciplinés face à ces femmes, ils se sentent plus adultes, plus masculins en dépassant leurs limites.
Ces femmes les poussent à bout petit à petit, elles le forcent à grandir intérieurement et à vivre des expériences qu’ils n’ont pas vécues.
Se sentir aimé par une femme de pouvoir lorsque l’on est un homme soumis, est un sentiment inexplicable mais tellement intense, et savouré des hommes connaissant cette relation-là.
Beaucoup d’hommes vous diront ne pas supporter l’humiliation qui peut attaquer leur « virilité », ils ne supportent pas de ne pas dominer, ils se sentent inutiles et impuissant, mais lorsque l’on écoute sincèrement certains d’entre-deux, qui reproduisent le même schéma avec leurs conjointes, ils ne supportent pas de dominer, et aiment se sentir soumis.
Recherchez sur le web des articles sur la soumission de l’homme dans la pratique sexuelle, et vous n’en trouverez que quelques-uns, car beaucoup d’hommes n’osent pas afficher leurs préférences de soumission dans une relation quelle qu’elle soit.

Que ce soit sentimental, sexuel, les hommes ont peur de la domination de la femme, tandis que d’autres apprécient ressentir que tout peut arriver sans avoir le moindre pouvoir.
Ne pas posséder le pouvoir, est-il excitant pour un homme ?
Et bien de plus en plus ! Les hommes aiment perdre le contrôle et le laisser aux femmes qui décideront de leurs choix, de leurs expériences, de quand faire ci, ou ça, de subir une pénétration, subir l’attente de l’orgasme pour privilégier celui de sa dominante.

Ne pas s’écouter, se laisser bercer par le ton autoritaire de la dominatrice, d’obéir sans à avoir à redire quelque chose.
Les hommes prennent un plaisir très fort, très intense, les ordres, les sévices pratiqués, provoquent une intensité érotique, un épanouissement sexuel particulier.
Perdre volontairement le contrôle de l’expérience pour éprouver un plaisir plus fort, a été pendant des années quelque chose que les femmes pratiquaient bien plus fréquemment que les hommes qui, ne voyaient le sexe que par la domination.

Pour conclure,
A notre époque, les hommes sont de plus en plus nombreux à aimer être soumis à une « Femdom », à particulièrement apprécier se lâcher à cette expérience de liberté, d’intensité, et d’orgasmes plus fort.
Les femmes profitent enfin de leur pouvoir, en privilégiant leur plaisir à celui de l’homme qui lui, devra attendre bien sagement que sa dominatrice lui autorise de lâcher librement l’intensité particulière qu’offre ce moment.

Si vous souhaitez débuter le Femdom, cette catégorie est d’ailleurs pour vous !
• Commencez par discuter sagement (si l’expérience est simplement sexuelle mais égalitaire dans la relation),
• Commencez par des petits jouets, un anneau par exemple, ou de petites gaines, des fouets sans y mettre de réelles forces,
• Le bondage reste à mes yeux, une grande expérience à tester au moins une fois dans sa vie, c’est vraiment quelque chose qui vous laissera dans un moment qui sort de l’ordinaire, qui vous fait sentir vraiment puissant. Et cela que vous soyez dominant, ou soumis !

Vous connaissez désormais tout ce qu’il faut savoir sur le Femdom.